Ваш браузер устарел. Рекомендуем обновить его до последней версии.

Ourgentch – la capital de l’Ancienne Khorezm

 

La région de Dachogouz, située dans la partie du nord du Turkménistan, étant le patrimoine historique et culturel, se développe harmonieusement à l’époque de la prospérité et de la puissance. Aussi, l'ensemble des monuments de Kounya-Ourguentch, situé sur le territoire de la région Dachogouz, est au centre de l'attention du monde entier. En 2005, l'ensemble des monuments de Kounya-Ourguentch a été inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Tyurabek-khanoum est la personnalité réelle historique. Le nom Tyurabek-khanoum était toujours entouré de nombreuses légendes romantiques. D’après un d'elles Tyurabek-khanoum était l’épouse d'un puissant régent de Khorezm et était célèbre pour sa beauté. Elle est morte jeune et sur l'ordre du seigneur inconsolé sur sa tombe a été construit par les meilleurs maîtres de Khorezm, un palais unique par sa beauté et sa grandeur. Le mausolée qui a été construit au XIVième siècle, est le tombeau des rois de la dynastie des Soufis.

 

Ourgentch – l'Ancien Khorezm a été fondé à la même époque que la Parthie et  le royaume Gréco-bactrien, et a été considéré comme l'un des Etats puissants de l'Orient. Selon le géographe grec Strabon, les khoresmis (Khorezmiens) est une tribu des massagets, la population nomade habitée sur la rive sud de la mer d'Aral. Ils, contrairement à la plupart des massagets, sont progressivement sédentarisés. Les Khorezmiens ont construit quelques grands et petits canaux afin d'économiser l'eau de l'Amou-Daria, qui a divisé l'oasis de l'Ancien Khorezm en deux parties, et ont aussi construit d'autres installations d'irrigation. En conséquence, toutes les conditions ont été créées pour l'irrigation des terres et la sédentarité. Au Ier siècle avant notre ère ont été fondés des sites où habitaient les peuples sédentaires : Toprakgala, Galalydyr, Gadymgala, Mangyrgala, Chassenem, Vieux Vasse, qui, par la suite, se sont transformés en foyer politique et culturel de l'Ancien Khorezm.

En 1321-1336 Ourgentch a atteint son essor sous le souverain de Khorezm  Kutlug-Timur. La ville s'est développée de plus en plus, de grandes bâtiments ont souligné sa beauté. Dans les années 60, au début du XIVième siècle Ourgentch devient un Etat indépendant de la Horde d'Or. C'est dans cette période historique dans la région de Maverannakhr a été fondé le nouveau Etat de Teymourlan, dont la capitale est devenue Samarcande. En 1372, après la campagne principale de Teymourlan à Ourguentch, la ville était entièrement détruit. L'histoire d'Ourguentch nous a laissé quelques monuments bien conservés de cette époque, dont chacun est l’exemple rare de l'architecture.

Le mausolée de Nadjemetdin et de Sultan Ali qui a construit au cimetière, est situé dans les 

murs de la ville actuelle de Kounya-Ourguentch. La construction de cet ouvrage est datée des XVII - XIXième siècles. Actuellement le bâtiment est restauré et est l'un des joyaux de l'ensemble architectural historique.

 

 

 

Le minaret de Koutloug-Timour est situé sur le territoire du Parc historique et culturel «Kounya-Ourguentch». Le minaret du gouverneur de la Horde d'Or à Khorezm, de Koutloug-Timour y régné en 1321-1336, qui est plus grand en Asie Centrale, est situé en dehors de Tach-kala.  Le tronc mince de l’hauteur de 59,9 mètres qui  est aminci en haut, s’est maintenu presque toute sa hauteur. Une certaine inclinaison du minaret est particulièrement remarquable dans sa partie supérieure et creuse à l'intérieur. On suppose que c’était la conséquence d’un tremblement de terre ou d’un incendie qui a provoqué le chauffage non uniforme de la maçonnerie.

Le mausolée du Sultan Tekech est situé sur le territoire du Parc historique et culturel «Kounya-Ourguentch». L’ouvrage a été érigée en brique cuite de la dimension de 29 x 39 x 6-6,5 cm et représente la salle carrée avec le dôme dont la largeur des murs est de 11,45 m et la hauteur est de 12,5 m. Le bâtiment est orienté aux quatre coins de la Terre, l'entrée principale est au nord. Avec le temps, au gré des intempéries, des guerres et des travaux de restauration, l'aspect original du mausolée a subi des changements importants. Malgré cela, il reste un modèle excellent et unique de l’architecture, créé par les vrais maîtres.

Le mausolée de l'Ile-Arslan est situé sur le territoire du Parc historique et culturel «Kounya-Ourguentch» et connu pour son décor magnifique en terre cuite de la façade principale. Il date de la seconde moitié du XIIième siècle. Le bâtiment d’une forme carrée est orienté aux quatre coins de la Terre, la façade de portail principal est orienté à l'est. La hauteur totale sous plafond du mausolée surpasse à deux fois la hauteur de ses murs. Le mausolée de l'Ile-Arslan est l'une des premières constructions monumentales de l'Asie Centrale.