Ваш браузер устарел. Рекомендуем обновить его до последней версии.

Ancenne Merv: sur la Grande Route de la Soie

 

Margouch (Margiane) à Gonur depe – L’expédition « Margiane» a commencé son travail sur le territoire du Turkménistan en 1974. Plus de 60 ans, un brillant scientifique, archéologue, Victor Sarianidi s’est mis à la tête de cette expédition. Son expédition a découvert l'oasis de Gonur et la ville de Gonur Depe. C'est un site urbain principal dans le désert Karakoum parmi de nombreux autres sites de l'âge du bronze. En 1990, dans la vallée de Mourghâp (dans sa vieille delta) a été découvert plus de 200 anciens sites urbains. De 1990 à 2012, les fouilles ont été réalisées en permanence. Cette grande ancienne ville date du III-IIième  millénaire avant J.-C. La quantité de sépultures dans cette région est énorme. À ce jour, on a découvert plus de trois mille sépultures. Leur grande partie se trouvait à la nécropole urbaine.

 

À ce jour, il y a découvert  le palais, la forteresse de la ville avec ses tours, les Temples du Feu et de l’Eau, la nécropole urbaine, la nécropole royale, les réfectoires. Seule la partie centrale de Gonur occupe environ 25 hectares. La Margiane (Margouch) est reconnue comme l'une des plus anciennes civilisations du monde. Gonur a existé jusqu'au XVIième siècle avant J.- C. Ses habitants étaient attaqués des envahisseurs arabes. Dans la ville autrefois riche et la plus imposante on a même trouvé des bassins d'une longueur de 100 m et d’une largeur de 60 m.

 

L'architecture impressionnante et les bijoux trouvés témoignent de la présence des hommes de l’art. Les articles en ivoire, trouvés à Gonur, indiquent que le pays de Margouch faisait du commerce avec les autres Etats de l'Asie. La Margiane a été entourée de vastes terres traitées pour la cultivation des cultures agricoles.

 

Ancienne Merv – Erkgala, Guiaourgala, elle est située à proximité de la ville de Bayramali, sur la rive du fleuve Mourghâp au centre de la «Région du Salut » qui est mentionnée sous le nom de Mourghâv dans les pages du livre sacré des Zoroastriens «Avesta». Dans les écritures  gravées sur la roche de Bekhistoune elle a été mentionnée comme une région de l’Etat des Achéménides. Les géographes gréco-romains l’appelaient Margiane, les historiens orientaux du Moyen Age l’appelaient Maru ou Merv, et à notre époque, on l’appele Mary.

 

Erkgala – était le centre ancien de Merv. Erkgala est un site polygonal dont le diamètre est 500 mètres entouré de murailles  inabordables. Selon la légende la forteresse de Mary a été construite sur l'ordre de la mythique padichah Takhoumarthe. Lors des fouilles sur les collines d’Erkgala au tiers de la couche inférieure ont été retrouvées les découvertes archéologiques datées du Ier siècle avant notre ère.


A l’époque de la Parthe le territoire de Merv a été élargi. De nombreux villages et forteresses urbaines, dont l'occupation principale de la population était la melonnière, l’horticulture, l'agriculture, ont apparu autour de Guiaougala. Une des plus grandes forteresses de ce temps était une forteresse Tchilbourtch. Tchilbourtch signifie «la forteresse avec une quarantaine de tours». D’après les scientifiques, la forteresse Tchilbourtch était le point fortifié qui protégaiet la population de Margiane contre les attaques des nomades. La forteresse était construite au I-IIième siècle avant notre ère.

 

Cette forteresse nous fait voir le développement ultérieur des méthodes de construction de Margiane. La forteresse est située à 3-3,5 kilomètres au nord-ouest de Guiaourgala. Guiaougala est l'ouvrage en forme de rectangle (200-230 m – 200 m) avec les murs qui sont renforcés par les tours de l’hauteur de 17 à 20 mètres.

 

 Grande et Petit Kyz-kala – Les experts ne peuvent pas encore déterminer leur âge exact, en appelant les dates entre les VIième et XIIième siècles, c'est-à-dire que ces anciennes forteresse turkmènes ont survécu les événements d’un millénaire.

Ils représentent de grands châteaux d'argile avec des murs gaufrés qui sont un exemple impressionnant de l'architecture turkmène originale pré-médiévale.

Actuellement on y réalise les travaux de restauration en conformité avec les normes internationales établies dans la Convention pour la protection du patrimoine mondial culturel et naturel de l'UNESCO.

 

 

Le mausolée de Sultan Sandjar est le plus majestueux monument architectural de l’Orient médiévale. C’est le mausolée d’un grand homme politique de l’Asie Centrale, chef, dernier shah de l’Etat des seldjukides – de Sultan Sandjar

Ce mausolée, situé à Mary est un exemple vraiment incomparable de  l'école architectural de Khorasan. Sultan Sandjar l’a appelé «Autre monde». Rechidetdin (ХІV siècle) l'a appelé «le plus grand bâtiment du monde». Un autre historien du XVième siècle, écrit: «C’est le plus grand bâtiment du monde, tellement fort, qu'il ne tombe jamais en ruine».

La mosquée de Khodja Youssouf Khamadani - la mosquée construite en ХVІième siècle à côté du mausolée de Khodja Yussouf Khamadani au nord-est de Soltangala, fait partie des monuments magnifiques de Merv. Elle comprend un complexe des bâtiments construits à différentes époques et à des fins différentes: le mausolée, la mosquée, les résidences et les ouvrages à usage économique.

Le derviche Abu-Yakub Youssouf ibn Ayoub est né dans la ville de Khamadan, la première moitié du XIIième siècle il vivait à Merv et après sa mort sur sa tombre a été érigé un mausolée. Au ХVІième siècle dans l'angle occidental du mausolée a été construit la mosquée en forme d’ayvan ouvert. Un lieu saint avec son mihrab est en face du mausolée.

Le mausolée de Muhammed ibn-Zeyd  – le mausolée de Muhammed ibn-Zeyd se trouve à proximité du mur ouest de Sultan-Kala, près du quartier industrielle suburbain des potiers. La population l'appelle souvent le mausolée de Muhammed Khanapiy, mais en fait, il a été érigé sur la tombe d'un descendant d'Ali – Muhammad ibn-Zeyd, qui a vécu à Mary au VIIIième siècle. Le mausolée est construit en 506 de notre ère, à savoir en 1112-1113 avant notre ère. C’est comme s’il a rejoint les bâtiments et les murs plus récent. A côte du tombeau il y a une petite mosquée. Une large entrée de la mosquée ferme le mausolée, les murs sont décorés des briques avec des ornements gravés. Ces briques posées une par une ou en ensemble forment un vaste complexe de formes géométriques. Le mausolée a la forme rectangulaire et est couronné par le dôme. Sur le mur ouest est placé le mihrab (la niche) orienté vers la Kaaba. Il est décoré des motifs bleus, noirs, rouges.